Emotions et alimentation

4 blocages psychologiques qui peuvent t’empêcher de maigrir

Au fil de mes lectures et de mes recherches sur la perte du poids, je m’aperçois de l’ampleur du psychisme dans le processus d’amaigrissement. Celui-ci reste habituellement bien trop sous estimé, à tort. Pour éviter de regrossir, un véritable amaigrissement doit se faire en accord avec nos motivations profondes et notre inconscient. Cela passe donc parfois par une véritable introspection. En effet, il est essentiel de mettre en lumière des obstacles ou des blocages psychologiques qui pourraient saboter une démarche pérenne de perte de poids.

Et possible d’avoir envie de perdre du poids ET un désir inconscient de ne pas maigrir ? La réponse est oui ! Imagine toi un instant la galère si tu es, sans le savoir, dans cette situation.

Les raisons inconscientes qui poussent à conserver ses kilos superflus sont propres à chacun d’entre nous. Toutefois, celles-ci sont toujours mises en place dans un but déterminé comme positif par notre inconscient ! Celui-ci peut être de nous protéger d’un danger (réel ou imaginé) par exemple.  Concrètement, notre inconscient croit fortement que rester en surpoids est préférable au fait de maigrir.

La bonne nouvelle dans tout ça ? En trouvant les raisons qui font croire ça à notre inconscient, il est tout à fait possible de résoudre le problème. Voici donc 4 raisons courantes de blocages psychologiques qui peuvent t’empêcher de maigrir :

lorsque les emotions declenchent des envies de sucres

Les 4 principaux blocages psychologiques à la perte de poids

  • la peur d’être attirant/désirable

La société nous bombarde à travers les médias que pour être belle et attirante, il faut être mince et dynamique. Ce stéréotype également gagné le modèle masculin. Pour être beau la musculature apparente est désormais “obligatoire”. Ainsi un bon nombre de personnes désireuses de maigrir le font pour des critères de beauté. “Mince, je serai plus désirable, plus attirant.e, etc” Le conflit interne peut apparaître si, dans l’inconscient être attirant est synonyme de danger. Une mémoire d’agression qui nous a touché ou dont nous avons été témoin, un mal être dans le vécu de notre sexualité sont quelques exemples qui illustrent parfaitement notre “choix” inconscient de nous éloigner d’une image, la minceur, qui nous rendrait potentiellement plus désirable.

  • l’infidélité à l’appartenance familiale

Les psychologues sont d’accord sur le sujet, nous avons tous un fort besoin d’appartenance à un clan ou à une famille. Et cela va bien au delà de l’affection que nous ressentons pour nos proches. Si, dans une famille la majorité des membres sont en surpoids, perdre alors ce surpoids en nous signifie créer une rupture avec les autres membres du clan. Ici, mincir est donc rompre ou être infidèle à des valeurs positives véhiculées par la famille. A cela peut également s’ajouter la crainte ou la culpabilité de “trahir” sa famille en voulant perdre du poids.

  • la peur de vivre ce que tu t’interdis parce que tu es en surpoids

mincir sans régime en changeant les habitudes alimentairesCombien de fois as tu rêvé de faire une certaine activité ? Ou encore de porter un vêtement bien précis ? Et combien de fois tu n’as pas osé le faire ? Combien de fois t’as-tu dis “je suis trop gros.se pour cela, je le ferai quand j’aurai maigri” ? Parfois cette réponse est justifiée (restrictions de poids pour certaines activités par exemple). Mais la plupart du temps, je suis convaincue qu’ il s’agit de l’excuse “facile”, celle que nous nous disons pour refuser de nous faire plaisir. Les véritables raisons ? La peur d’être critiqué, le manque de confiance en soi, la peur d’échouer, de besoin de “se punir”, etc. Toutefois, comme nous refusons de nous adonner à ces activités à cause du poids, il s’agit d’une raison suffisante à notre inconscient pour maintenir les kilos en trop.

  • se voir changer physiquement

Si, à un moment de notre vie nous avons été confronté à un proche qui a brutalement changé d’apparence physique de façon dramatique suite à une grave maladie ou un accident, il est possible que nous mettions inconsciemment une charge émotionnelle très forte et négative sur les transformations physiques. Ainsi, même si nous désirons ardemment maigrir, le simple fait d’être confronté à une transformation physique fait remonter un souvenir douloureux.

Mais nous pouvons également être perdu lorsque nous perdons un de nos critères identitaires. Changer, c’est abandonner une partie de nos repères. Notre inconscient peut refuser d’abandonner ce qui nous a définit pendant des années. J’ai écrit un article complet sur ce sujet : “Pourquoi je ne maigris pas ? Lorsque l’inconscient bloque la perte de poids“. Tu y trouveras également des pistes concrètes pour désamorcer ce type de blocage en particulier.

Tu seras peut-être également intéressé par mon article :  Pourquoi je ne maigris pas ? Lorsque l’inconscient bloque la perte de poids

En fouillant d’avantage, je pense que l’on peut encore trouver une multitude de raisons inconscientes. As-tu déjà réfléchi sur le sujet ? Quel est, pour toi, ton plus gros blocage psychologique qui freine ta perte de poids ? Dis le moi en commentaire, cela pourra également aider d’autres personnes.

blocages psychologiques empechent maigrir

Comment travailler sur ses blocages psychologiques qui empêchent de maigrir ?

Nous sommes tous différent. Aussi, travailler sur ses blocages inconscients est avant tout une démarche personnelle et surtout unique. Il est possible de le faire seul ou encore d’être accompagné d’un professionnel. Dans tous les cas, il est important d’être à l’écoute de soi et de ses peurs. et d’essayer de les comprendre pour les dépasser. Si tu ne sais pas vraiment où commencer pour  identifier et travailler sur tes blocages, voici deux choses qui m’ont beaucoup aidé :

Ecrire une lettre à ses kilos en trop

Cet exercice m’est venu à l’idée après la lecture du livre “comment sortir de la boulimie ?” . Dans ce livre, l’auteur suggère d’écrire à sa boulimie pour renouer le contact et tenter de la comprendre. Se poser en silence pour coucher ses émotions et son ressenti sur le sujet précis de nos kilos en trop est un bon point de départ. Je te conseille de rédiger la lettre en 2 temps, ou mieux, de faire 2 lettres différentes.

  • Se libérer de la charge mentale

Dans la première, concentre-toi sur le négatif. Exprime ton mal-être, ta colère, ta tristesse et tout ce que tu reproches à tes kilos en trop. Ici, on vide les sacs, on se décharge du fardeau émotionnel et on n’y va pas avec le dos de la cuillère ! Il s’agit d’un exercice de libération. On crache donc le venin sans se juger ou se limiter, quitte à écrire la lettre en plusieurs fois.

Une fois cette version “négative” rédigée, on peut ranger la lettre dans un tiroir et on passe à la seconde version. La deuxième lettre va être tout l’opposé.

se liberer des blocages pour maigrir

  • Prendre conscience du positif

Cette fois-ci, on rédige à propos de tous les avantages d’être en surpoids. Lorsque l’on souffre de se sentir gros, cela peut sembler surprenant voir révoltant de penser qu’il puisse y avoir des aspects positifs. Et l’on peut même sentir le syndrome de la page blanche (et avoir envie de sauter cette partie de l’exercice). Rassure toi, je suis passée par là.

Personnellement, j’ai trouvé cet aspect bien plus dur que l’autre. Mais c’est justement là l’intérêt majeur de l’exercice. Comme je l’ai écrit en début de l’article, l’inconscient maintient les blocages à la perte de poids parce qu’il estime que le positif à rester en surpoids est supérieur au positif de maigrir.

Une fois notre charge mentale négative remise à zéro (d’où l’avantage d’écrire la partie négative en premier), il est plus facile d’entrevoir que oui, les kilos en trop ont pu nous apporter des bénéfices. Et ceux-ci peuvent être nombreux et variés : être le chouchou de quelqu’un par le passé, nous éviter une situation effrayante, coller à une étiquette sociale à laquelle nous nous identifions,etc… Faire remonter tout ça va nous permettre de tirer un trait sur les choses passées, erronées ou qui n’ont plus lieu d’être !

Si tu souhaites développer l’exercice, voici un article généraliste intéressant sur les types de lettre à écrire pour se libérer émotionnellement et aller mieux !

Une lecture recommandée pour aller plus loin

blocage psychologique perte de poids déclic emotionnelJ’ai lu récemment un livre entièrement dédié au déclic émotionnel autour de la perte de poids. Je te le recommande vivement ! Ecrit par une thérapeute spécialisée en nutrition et en addictions, il se présente sous la forme d’une consultation suivie pour permettre une identification rapide des blocages psychologiques en lien avec la prise de poids.

 

Ce que j’aime :

  • l’auteur s’attaque à une liste de possibilités très complète et variée (la solitude, la culpabilité, la trahison, les croyances …)
  • chaque thématique est traitée de façon claire et qui donne matière à travailler, s’interroger en profondeur

 

 

 

Partager l'article
  •  
  •  
  •  
  • 1
  •  
  •  
    19
    Partages
  • 18
  •  
  • 1
  •  

  1. Merci pour cet article éclairant concernant les freins ou blocages logés dans notre part inconsciente. Il est vrai qu’il existe en hypnose (discipline en lien avec la partie inconsciente) un protocole visant à aider le sujet à conscientiser ces blocages et à recouvrer la confiance en soi pour atteindre son objectif de perte de poids. Cela confirme l’unité du corps et de l’esprit Un travail sur l’esprit améliore le corps et vice et versa.

  2. Bonjour Isa. Tout à fait, l’hypnose est une des disciplines qui permet de conscientiser les blocages. Je pense qu’il est important de faire ce type d’analyse (avec l’hypnose ou non) afin de réduire les freins inconscients qui nous sabotent.

  3. J’ai peur de ma vie après avoir maigri c’est vrai

  4. Bonjour je tombe sur ce site après avoir pris conscience de ces blocages
    Ma nutritionniste m a d ailleurs conseillée l’hypnoqe Et j attends un rappel pour la prise de rdv
    Est ce cela prends du temps pour enclancher la prise de poids après la séance d hypnose ? ?
    Merci de votre retour
    Carole

    1. Bonjour,

      Il faut généralement plusieurs séances d’hypnose pour lever les principaux blocages émotionnels (s’étalant généralement sur plusieurs semaines). Mais une fois ceux-ci dépasser la modification des comportements alimentaires et la perte de poids s’enclenche assez rapidement. Chaque personne réagit différemment mais je pense que vous devriez voir les premiers résultats en 1 à 2 mois.

  5. L’un de mes blocages psychologiques à la perte de poids est que cela m’isole de mon désir de séduire, parce que maintenant je me trouve trop vieille pour cela, que je ne peux plus concurrencer les jeunes filles bien proportionnées…alors qu’en fait je me rends compte que mon désir de séduire est encore bien présent!

  6. Bonjour et merci pour ce super blog bien-être.
    Je suis un lecteur régulier de votre blog depuis plusieurs semaines et j’apprécie la qualité des articles.

    Merci et à bientôt pour d’autres articles.
    Clément

  7. Bonjour,

    Super article et très bonne analyse. Effectivement, beaucoup de blocages surviennent dans notre de vie et parfois ont un impact néfaste notamment pour la perte de poids.

    Je continu à parcourir votre blog et vos astuces. Merci 🙂

Laisser un commentaire

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.