Lectures Saines

[LECTURE] Comment sortir de la boulimie et se réconcilier avec soi-même ?

J’ai retrouvé ce livre, encore neuf, au fin fond d’un carton. Acheté parmi quelques autres à l’époque où j’étais boulimique pour tenter d’ en finir avec cette relation houleuse avec la nourriture, je ne l’ai au final jamais lu.

sortir de la boulimieAujourd’hui, malgré quelques compulsions de temps à autre, je ne suis plus boulimique. Pourtant, je ne me considère pas totalement en paix avec la nourriture non plus. Je suis à mi chemin entre les deux, et tenir ce blog m’aide beaucoup à me rapprocher d’une relation saine. Je me suis donc dis que la lecture de “Comment sortir de la boulimie et se réconcilier avec soi-même” pouvait valoir le détour.

Je sais également que je ne suis pas la seule à avoir traversé des épisodes compliqués avec l’alimentation. Aussi, voyons si ce livre peut apporter des clés pour apaiser notre rapport à la nourriture.

Dans cet article, je te présente donc le livre “Comment sortir de la boulimie ?” écrit par le Dr Nef et le Dr Simon. Et je te partage également mon histoire. Comment moi, j’ai eu le déclic qui m’a permis de sortir de ce trouble alimentaire qui me pourrissait la vie.

 

Qu’est-ce que la boulimie ?

La boulimie est un trouble du comportement alimentaire qui se manifeste principalement par :

  • La peur viscérale est pathologique de grossir
  • Des épisodes de pulsions incontrôlables et violentes de « frénésie » alimentaires jusqu’à se sentir « gavé »
  • Des phases de contrôle alimentaire excessif
  • L’existence d’un moyen de « purge » post compulsions alimentaires pour empêcher la prise de poids (vomissements, laxatifs, jeûne, sport à outrance, etc.)
  • L’existence de tous ces critères sur plusieurs mois

Lorsque l’on ne fait pas appel à des systèmes de purges, on parle alors d’hyperphagie boulimique.

Quelques comportements alimentaires qui doivent nous interroger :

  • Manger est une source régulière de malaise ou de mal-être
  • Des règles diététiques stéréotypées et rigides sont suivies à l’extrême
  • Le comportement alimentaire est très irrégulier et décousu, instable, voire carrément incontrôlable
  • Le comportement alimentaire est en lien fort avec les émotions plutôt qu’avec les sensations corporelles de faim et de satiété
  • Le comportement alimentaire perturbe de mode de vie habituel et tourne à l’obsession

 

Suis-je boulimique ?

comment maigrir sans régimeSi tu as du mal à situer ton comportement alimentaire et que tu te reconnais en partie dans la définition de la boulimie écrite plus haut, sache que le livre propose un petit test. Ce test se présente sous forme d’un mini questionnaire et permet faire le point sur notre comportement alimentaire. J’ai fait le test 2 fois. La première fois j’ai répondu en fonction de mon comportement alimentaire actuel. Et la deuxième fois, j’ai répondu en fonction de mon comportement alimentaire passé, à l’époque où j’étais boulimique.

Dans les deux cas, je trouve que le résultat du test donne une bonne version de la réalité. Aujourd’hui, même si je ne me considère comme sortie de la boulimie, je suis conscience que j’ai encore des mécanismes de faims émotionnelles assez marqués. Le test m’indique lui que j’ai « un comportement alimentaire perturbé ». Pour mon deuxième essai, selon mon comportement alimentaire d’avant, il indique effectivement la présence d’un trouble boulimique possible.

Bien entendu, il s’agit d’un quizz et non d’un diagnostic médical. Toutefois, selon «ton score » obtenu, les auteurs (médecins) invitent le lecteur à en parler auprès d’un praticien professionnel  santé pour faire le point.

« La boulimie est la conséquence d’une alimentation restrictive et/ou d’émotions négatives mal gérées. » « …l’affectivité négative s’inscrit souvent dans un contexte plus général de mésestime pour sa personne. »

La boulimie, entre excès de contrôle et faible estime de soi

La boulimie, et, selon moi, une grande partie des compulsions alimentaires proviendraient principalement de 2 choses :

  • Un excès de contrôle alimentaire
  • Une estime de soi très faible

Avoir lâché (en très grande partie) le contrôle alimentaire a été l’élément déclencheur pour me faire sortir de la boulimie. Toutefois, mes épisodes de faims émotionnelles sont très souvent liés au fait que je ne me sente pas à la hauteur. Avoir une faible estime de soi et se sentir mal dans sa peau nous renvoie tout un tas de perceptions négatives qui alimentent les faims émotionnelles et les compulsions. Ainsi, je pense que s’intéresser à ces 2 aspects (l’excès de contrôle et l’estime de soi) représente des clés importantes pour se réconcilier avec soi, son corps et avec l’alimentation.

De quoi parle le livre comment sortir de la boulimie ?

sortir de la boulimieLe premier tiers du livre est consacré à établir une définition de la boulimie ainsi que ses répercussions sur la santé et sur la vie des personnes qui en souffrent : vie sociale, couple, famille, enfants. Cette partie permet de saisir l’ampleur des conséquences dont souffrent une personne boulimique et son entourage. La deuxième partie propose une méthodologie pour sortir de la boulimie. Des exercices incitent le lecteur à creuser au fond de lui pour aller à la rencontre de sa boulimie. Enfin, le livre se conclut en donnant des conseils pour aider à la prévention de ce trouble alimentaire.

 

Comment guérir de la boulimie ? (selon le livre)

1.Vouloir changer

« changer de comportement nécessite de vouloir le changement, de croire au changement, et de se mettre dans les conditions requises pour le changement »

Cette phrase résume la base essentielle pour réussir à évoluer et à atteindre un objectif, tel qu’il soit. Avons-nous réellement envie de changer ? Pensons-nous que cela est possible pour nous ? Et enfin, est-ce que je me donne l’opportunité de changer ?

Tu seras peut-être également intéressé par mon article :  Gâteaux et gourmandises sans sucre de Philippe Conticini

Vouloir changer est un bon point de départ. Mais cela ne s’improvise pas. Faire le point sur nos véritables motivations, croire que l’on peut y arriver, maintenir sa motivation, etc. Ses étapes sont fondamentales.

2.Trouver son « comment »

Une fois déterminé à changer, il faut trouver des actions concrètes à entreprendre.

  • Observer son comportement boulimique pour le comprendre : si on applique des « méthodes » ou « astuces » sans même prendre le temps de se connaitre, il est fort à parier qu’on court tout droit à l’échec. L’échec lui, risque de renforcer une mauvaise estime de soi qui elle-même va continuer d’alimenter les comportements boulimies.

mincir sans régime en changeant les habitudes alimentairesAu lieu de foncer à tue-tête et d’appliquer au pied levé des conseils pris à droite et à gauche, on respire un grand coup et on fait le point. Apprendre à connaitre ses propres mécanismes boulimiques va permettre de faire émerger des solutions qui nous ressemblent et surtout EFFICACES ! Il est important de rechercher la solution en premier lieu en soi-même, en cherchant à comprendre les schémas qui font émergés en nous des comportements boulimiques.

Pour cela, le livre propose (entre autre) au lecteur de tenir un carnet de route pour observer :

  • le comportement alimentaire
  • les comportements de compensation
  • les comportements de contrôle
  • les émotions et pensées

Le but est d’arriver à comprendre le ou les schémas type de fonctionnement pour mieux les désamorcer.

Qu’est-ce qui m’a fait sortir de la boulimie ?

Personnellement, ce qui m’a grandement aidé à sortir de la boulimie a été un déclic provoqué par un thérapeute en qui j’avais une très grande confiance. Ce thérapeute m’a dit « mange ce que tu veux, quand tu veux et comment tu le veux, tu ne grossiras pas ». Cette phrase a été un véritable choc pour moi. Et d’ailleurs, je l’aurais lu ou entendu de la bouche de n’importe qui d’autre, je ne l’aurais pas cru.

perdre du poids sans régime restrictif c'est possibleÀ l’époque, j’avais très peur de grossir, c’était une véritable obsession, et je contrôlais absolument tout : nourriture, sport, massages pour ne « pas stocker ». La personne qui m’a élevé souffrait d’anorexie mentale et dès l’âge de 10 ans, elle m’incitait à contrôler mes calories et me masser pour ne pas avoir la fameuse culotte de cheval. Ado, je sautais des repas et prenais des « pilules minceur » en tout genre entre deux régimes. Le contrôle alimentaire est donc un héritage qui se transmet de mère en fille dans la famille.

Manger de tout, quand et autant que je le désirais, une directive qui m’a fait l’effet d’une bombe !

Mais que j’ai commencé à appliquer petit à petit. À chaque fois que j’avais faim, je me demandais ce que j’avais vraiment envie de manger pour le faire plaisir, sachant qu’avec cette philosophie, je pourrais en remanger plus tard, quand je voulais.

Et c’est vraiment ce déclic qui a mis fin à la guerre ouverte entre mon alimentation et moi…

Philosophie qui me sert encore de base aujourd’hui, en version améliorée. J’écoute ma faim et j’apprends à différencier faim véritable et faim émotionnelle (tu sais, celle qui fait grossir ou bien qui empêche de maigrir). Quand j’ai faim, je mange ce que je désire, en savourant. J’essaie également d’être une curieuse culinaire en découvrant de nouvelles saveurs et recettes. Le plus souvent, ce sont des recettes dites “healthy” parce qu’avec les années il est devenu important à mes yeux de prendre soin de ma santé notamment à travers mon alimentation.

Toutefois, si la recette est hyper saine, mais que je ne l’aime pas, je la raye de ma liste et je ne me force pas à la manger. Et ça, c’est également une grosse différence par rapport à avant. Il y a suffisamment de variété alimentaire et de façon de cuisiner pour se construire une cuisine plus saine et délicieuse, j’en suis convaincue.

lorsque les emotions declenchent des envies de sucres

Le livre “Comment sortir de la boulimie” en bref :

  • Lecture accessible à tous : se lit facilement, sans jargon médical et sans terme technique
  • Permet de mieux faire le lien entre régimes, contexte sociétal et familial et la boulimie
  • Permet de mieux comprendre la boulimie et ses répercussions générales (vie, santé, habitudes, famille, psychologique…)
  • Donne des exercices intéressants (mais parfois complexes à envisager seul) pour s’interroger sur sa relation à la nourriture

La lecture de ce livre peut-il t’aider à faire le point sur ta relation à la nourriture ?

Si tu es boulimique et que tu souhaites subir moins de crises

Ce livre peut t’aider à avancer dans ta guérison. Les questions posées, les exercices suggérés sont intéressants. Mais personnellement, j’aurais été bien incapable de les faire seule et de but en blanc à l’époque : trop douloureux. Et tout aurait été prétexte à me culpabiliser. Par contre, étalé sur plusieurs mois, accompagné avec un thérapeute, cela aurait pu se révéler un travail qui, je pense, m’aurait beaucoup apporté.

sortir de la boulimie

Si tu n’es pas boulimique, mais que tu n’es pas complètement en paix avec la nourriture

Je te conseille malgré tout de lire le livre et de faire une partie des exercices proposés. Je pense que ce livre donne une approche intéressante pour fouiller des pans obscurs de compulsions et faims émotionnelles, et pourquoi pas faire sauter quelques mécanismes inconscients qui t’empêchent encore de maigrir ou de t’épanouir dans ton rapport à l’alimentation.

Si tu souhaites entreprendre un véritable questionnement sur tes faims émotionnelles, tu seras probablement intéressé par ces 2 livres que je te recommande vivement : Perte de poids, le déclic émotionnel et Dites non à l’alimentation de consolation.

Si mon article t’a donné envie de découvrir ce livre, tu peux l’acheter sur Amazon ( je touche une petite commission si tu passes par les liens amazon de cet article, cela m’aide à développer ce blog. Merci si tu le fais) !

Partager l'article
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  

Laisser un commentaire

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.