Mincir sans régime, Par où commencer ?

Ma démarche pour mincir durablement sans régime et sans privations

Dans une quinzaine de jours, ce blog aura 1 an… Un an déjà que je me suis lancée dans l’aventure de perdre du poids sans privations, en étant à l’écoute de mes émotions et de mes comportements alimentaires. Un an après, j’ai perdu plus de 10 kg et je n’ai jamais aussi bien mangé. J’ai parfois rencontré des obstacles mais j’ai surtout approfondi ma relation avec moi-même. Mais tout cela, j’y reviendrais dans un article dédié, celui du bilan à venir.

En près de 12 mois, je commence déjà à avoir du recul sur mon propre parcours d’amaigrissement. En plus de mes expérimentations, je me suis également beaucoup documentée sur le sujet. Tu peux d’ailleurs retrouver ma sélection de livres dans la catégorie lecture de mon blog.

Ensuite, devant la nécessité d’avoir de meilleurs repères sur l’équilibre alimentaire et sur l’alimentation santé, j’ai commencé à suivre des cours de nutrition. J’ai également de l’expérience en gestion des émotions grâce à mon ancienne activité professionnelle. Et c’est en puisant dans tout cela que c’est dessiné peu à peu ma démarche pour mincir durablement sans régime et sans privations. Et je t’invite à la découvrir de manière plus globale dans cet article.

Pourquoi ai-je choisi de bannir les régimes de mon alimentation ?

Mon histoire personnelle

Je l’ai déjà abordé à plusieurs reprises au fil du blog, je vais donc faire très court ici. Bien que j’étais une enfant avec un poids dit « normal », ma mère était obsédée par la minceur. Je connu mes premiers régimes forcés et les remarques blessantes bien avant l’âge de 10 ans. Je suis donc tombée très tôt dans le circuit régime et je me pris rapidement au jeu. Je connus mes premiers troubles du comportement alimentaire dès l’adolescence où j’alternai les phases de contrôles excessifs avec celles où je lâchai tout pour m’empiffrer de tout ce que je m’étais privé auparavant. Tout ça pour quoi ? Pour 3 malheureux kilos superflus que je tenais responsable de tous mes malheurs émotionnels.

Des régimes, j’en ai fait des dizaines et j’ai bien connu l’effet yoyo qui vient après. Au final, je n’en suis sorti que plus triste et encore plus mal dans ma peau. Bref, j’en ai fait du chemin depuis mon adolescence, et c’est tant mieux !

Le mal être qui découlent des régimes amincissants

perdre du poids rapidement une erreurMême si je t’ai fais la version ultra raccourcie, je ne crois pas que mon témoignage soit si atypique que cela. Beaucoup de personnes éprouvent un mal être en suivant un régime. D’une part, la privation de certains aliments favoris, voir la sensation de faim peut être difficile à gérer. Il en découle très vite une obsession de la balance et d’atteindre le plus rapidement possible l’objectif fixé afin d’être « libéré » des interdits dans lesquels nous avons choisi de nous enfermer avec le régime. De plus, nous nous attendons plus ou moins inconsciemment à de que la perte de poids soit proportionnelle à l’effort et aux souffrances endurés. Mais ce n’est pas toujours le cas. Quel choc lorsque le nombre affiché n’est pas à la hauteur de nos attentes et de notre investissement personnel ! Souvent nous réagissons très durement avec nous même. Nous nous culpabilisons et devenons encore plus strict, resserrant ainsi nos interdictions et en rajoutant encore davantage de contrôle. J’ai connu ça auparavant et combien de fois ai-je lu des témoignages de ce type ? Je ne les comptes plus.

Les régimes sont voués à l’échec

Beaucoup trop de personnes ignorent que nous sommes naturellement programmés pour faire échouer les régimes, surtout si ceux-ci sont trop restrictifs. Sais-tu également que plus de 90 % des personnes ayant entrepris un régime ont repris leur poids voir plus une fois le régime terminé ?

Cela s’explique par de multiples facteurs, et le plus évident se situe au niveau biologique. En effet, notre corps est naturellement programmé pour s’opposer à l’action des régimes. Lorsque notre organisme détecte un écart trop important entre nos dépenses physiques et l’énergie apportée par notre alimentation, celui-ci enclenche toute une série de réactions métaboliques pour lutter contre la perdre de poids ; puis, pour retrouver le poids initial. Savais-tu que ces réactions métaboliques peuvent durer des années après l’arrêt du régime ? Il est donc normal qu’au fil des régimes, nous perdons de moins en moins de poids jusqu’au jour où nous n’arrivons presque plus à maigrir.

A cela s’ajoute également plusieurs études qui incriminent les régimes dans l’apparition de troubles du comportement alimentaire. Si tu veux en savoir plus sur les risques liés aux régimes, je te conseille le dossier complet  de l’ANSES.

Tout cela ne dresse pas un tableau très reluisant des régimes amincissants. Mais alors, comment faire pour perdre du poids et ne pas le reprendre ? Est il possible de mincir durablement sans régime ?

La réponse est OUI … à condition d’accepter de voir les choses sous un nouvel angle ! C’est ce que j’ai accepté de faire en créant ce blog l’été dernier. Voici donc les 4 grand piliers de ma démarche personnelle et qui m’ont déjà permis de perdre plus de 10 kg.

Les 4 grands piliers de ma méthode pour mincir durablement sans régime

S’abolir les croyances et des informations erronées qui nous empêchent de maigrir durablement

Le premier travail ne se situe pas dans l’assiette mais dans la tête. Depuis des années, nous sommes bombardés par des stéréotypes et des clichés que nous avons fini par adopter. Nous avons donc tout un tas de croyances erronées sur lesquelles se sont greffées les culpabilités de nos échecs et de nos complexes.

STOP !!! Un nettoyage s’impose !

mincir sans régime en changeant les habitudes alimentaires

  • Oui, il est possible de perdre du poids en mangeant de tout ! Je suis une accro aux burgers, je sais de quoi je parle 🙂
  • Oui, il est possible de manger des légumes sans faire la grimace parce qu’avec les bonnes recettes, eux aussi, ils peuvent être tout simplement à tomber !
  • Oui, il est possible et même très fortement recommandé de manger à sa faim !
  • Et non, il n’est pas possible de perdre 2 kg de gras par semaine !
Tu seras peut-être également intéressé par mon article :  Les dangers du sucre et des produits lights

Ce que j’écris peu paraître évident, mais en pratique, il ne l’est pas tant que ça au début. Même si tu n’es pas au régime, combien de fois as tu ressenti de la culpabilité en dégustant un aliment communément classé dans les « aliments qui font grossir » ? Combien de fois t’es tu un peu forcé pour « être raisonnable » ? Si ce schéma t’es familier et surtout si il fait partit de ton quotidien, il est grand temps de faire le tri pour trouver un meilleur équilibre que celui des « plaisirs/privations ».

Un autre point important est de savoir renoncer à perdre du poids rapidement pour réussir. Comme je l’ai écrit plus haut, nous ne sommes pas programmé pour cela. Maigrir vite = reprendre du poids par la suite. A toi de choisir !

Être à l’écoute de son corps

Être à l’écoute de ses besoins, de son plaisir et de ses sensations de faim sont des principes clés pour se réconcilier avec son alimentation et avec son corps. Manger et à la fois un besoin physiologique ET un plaisir. Aussi, en écoutant les messages de notre corps et en faisant taire la voix mentale qui nous juge, nous nous réconcilions petit à petit avec notre assiette. Au fil du temps, nous apprenons à différencier les envies des compulsions alimentaires, la vraie faim de la faim émotionnelle, et à manger avec plaisir, en accord avec mon corps.

Désamorcer ses conflits internes qui génèrent des compulsions alimentaires

Comme l’affirme Stéphane Clerget dans son livre les kilos émotionnels, toute émotion non exprimée se matérialise en graisses stockées dans le corps. Si tu as lu mon article sur ma faim émotionnelle, tu sais que la prise de conscience d’un conflit émotionnel interne (sans aucun lien direct avec la nourriture) m’a permis de stopper mes envies de grignotages sucrés.

comment en finir avec la faim emotionnelle et mincir durablement sans regime ?

Ainsi, entreprendre un travail de conscientisation, seul ou à l’aide d’un thérapeute, permet de désamorcer les schémas de compulsions alimentaires et de faims émotionnelles. Nous rentrons ici dans une remise en question plus globale car parfois l’émotion source n’a aucun lien direct avec la nourriture et peut nous affecter sur différents aspects de notre vie sans que nous en ayons conscience. Au final, ce n’est pas seulement notre relation avec la nourriture qui se modifie mais notre façon d’appréhender le quotidien et notre vie dans sa globalité.

Construire une nouvelle façon de se nourrir délicieusement saine

Mes cours en nutrition m’ont également fait comprendre l’importance de la composition de mon assiette. Là encore, nous ne parlons pas de régime. Je cherche à la fois le plaisir de manger et l’équilibre alimentaire pour instaurer une bonne santé sur le long terme. Au fil de mes recherches et de mes lectures, j’ai appris que :

  • lorsque le corps n’a pas tous les nutriments dont il a besoin pour fonctionner correctement, celui-ci déclenche des sensations de faim pour nous inciter à manger et donc à mieux couvrir nos apports. Ainsi, avoir une alimentation de meilleure qualité nutritionnelle permet de mieux gérer sa santé et sa ligne.
  • le peu de recommandations alimentaires hérités de mes souvenirs scolaires et des clichés sociétaux est en grande majorité faux, voir même néfaste pour la santé. Le neurologue David Perlmutter affirme que nous nous nourrissons beaucoup trop de gluten et de glucides. Cet excès, non seulement favorise l’obésité mais surtout de l’inflammation chronique ou encore des maladies graves (maladies auto-immunes, Alzheimer,…)

Recette du wrap léger au thonAussi, le dernier pilier de ma démarche pour mincir durablement sans régime est la recherche de nouvelles saveurs et recettes qui tendent vers un meilleur équilibre alimentaire, sans pour autant tirer un trait sur les aliments ou les plats que j’adore. J’élargis tout simplement le nombre de plats que j’apprécie de consommer. Au final, je me retrouve avec plus de choix, une alimentation variée et plus équilibrée, que je continue encore de développer jour après jour.

 

Après un an de recherches, et d’expérimentations, un an passé à écouter mon corps, mon être, ces 4 piliers ont spontanément émergés. Chacun des piliers permet d’avancer vers l’objectif de mincir durablement sans régime tout en se réconciliant avec soi. Je ne crois pas qu’il faille les traiter séparément. Au contraire, leur complémentarité permet de construire un « plan » de perte de poids efficace et épanouissant, sans privations ni frustrations. Certes, il ne m’a pas toujours été aisé de me remettre en question et de conscientiser certains schémas. Il faut aussi savoir patienter et ne pas brusquer son corps lorsque la perte de poids est douce, mais à terme, c’est tellement plus libérateur !

Laisse moi un petit commentaire pour me dire qu’est ce qui te pose le plus de difficulté dans ton parcours d’amincissement. Ma démarche t’inspire-t-elle ?

Partager l'article
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
    6
    Partages
  • 6
  •  
  •  
  •  
  •  

  1. Très bel article, je vais lire les précédents.
    Pour moi l’écoute de son corps est INDISPENSABLE je partage ton point de vue !
    As-tu déjà utilisé une application pour calculer le nombre de calories consommées ? Moi j’en utilise une depuis peu car je me suuis rendue compte que je ne couvrais pas mes besoins en micronutriments.

    1. Je te remercie pour ton commentaire.
      Actuellement, je n’utilise pas de compteur de calories, la démarche étant pour moi trop proche du contrôle alimentaire pour le moment. Effectivement, tu soulèves une question, celle des possibles carences, que je me pose également. Comment faire le point sur son équilibre alimentaire, le faire évoluer sans tomber dans le contrôle et une rigidité mal venue ? Plus j’avance dans mes études en nutrition et plus je prends conscience que nous sommes peu éduqué de ce côté là. Mon premier constat est que nous mangeons trop souvent les mêmes aliments, sous différentes formes. Ainsi, varier le plus possible nos sources alimentaires, rester curieux et rechercher de nouvelles recettes contenant des ingrédients que nous n’avons pas l’habitude de consommer est une première étape pour répondre aux besoins de notre organisme.

  2. Bonjour Aby Je t’invite à venir partager avec nous tes idées et recettes sur club-regime mon forum, comme ça tu pourras nous en parler ! Tu seras la bienvenue ! A bientot Isa

  3. Oui je comprends tout à fait que ça peut paraître être proche du contrôle.
    Mais moi pour l’instant ça m’aide dans ma perte de poids sans être dans la restriction, j’utilise l’appli Fitatu. Mais j’aime avoir le retour d’expérience d’autre personne car ça ne fait pas très longtemps que je l’utilise.

  4. Merci Claire pour ton avis sur ce type d’application. Je vais réfléchir à la question plus en profondeur et pourquoi pas écrire un article dessus d’ici quelques mois, avec du recul 🙂

Laisser un commentaire

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.