Habitudes alimentaires, Mincir sans régime

Bien se nourrir, entre clichés, compulsions et repères alimentaires

Et si je vivais dans un monde où je savais ce que c’était que de manger équilibré ? Et un monde dans lequel il était évident de prendre plaisir à le faire tous les jours ?

Ces clichés qui empoisonnent ta vie et ton assiette

perdre du poids rapidement favorise les carences et les frustrationsJe souffre d’une véritable dichotomie au niveau de mon éducation alimentaire … et je crois que probablement toi aussi. D’un côté j’ai été élevée par une personne en grande souffrance mentale vis à vis de la nourriture et qui chassait et interdisait tout ce qui était gras : avocat, friture, assaisonnement,… Je me rappelle que tout ce était servi était systématiquement bouilli, y compris la viande, et qu’elle remplaçait l’huile de la vinaigrette … par de l’eau … !! Le sucré n’avait pas bonne publicité non plus. Tous ces interdits ont façonnés ma perception et ma relation à la nourriture lorsque j’étais enfant. A cela, rajoutons les stéréotypes sociétaux véhiculés principalement par les médias et les magazines où, en gros, la nourriture saine est forcément insipide ou peu mangeable, et qu’une femme doit forcément souffrir et être en permanence affamée pour être belle et mince, nous avons un sacré combo !

Puis de l’autre côté, nous avons les industriels, les fast foods et la société de surconsommation. Que ce soit au restaurant ou au fast food, les parts dites « normales » sont juste gigantesques. Puis, lorsque tu achètes de la nourriture industrielle, tu cherches trop souvent les petits légumes mentionnés sur l’emballage, perdus quelque part dans tes pâtes ou ton riz. De sorte que, finalement, tu finisse par trouver normal, à terme, d’avoir une part ridicule de légumes au détriment des féculents (ou glucides) dans ton assiette, même lorsque tu te fais à manger seul.

Donc, avec tout ça, tu imagines bien qu’une fois étudiante et sorti de la cuisine « familiale », je me suis jetée sur toute cette nourriture si avait l’air si délicieuse et carrément aguicheuse ! Bon, tu connais la suite : j’ai alterné les phases de bonne bouffe et de régimes à répétition pour garder mon poids normal, etc etc. Là n’est pas le sujet. Si je te raconte tout ça, c’est pour t’illustrer ce qui a constitué mes repères alimentaires pendant des années : éducation familiale, régimes à deux balles des magazines, et plats industriels. Et je me dis que je dois pas être la seule à avoir des repères aussi instables… Du coup, je m’interroge. C’est quoi une nourriture saine ?

Qu’est ce que le “bien” manger ?

Se nourrir va bien au-delà du simple fait de manger. De quoi ai-je besoin au quotidien pour être en bonne santé ? Comment mon corps et ses particularités assimile ce que je lui donne ? Comment composer mes assiettes pour être en bonne santé et avoir plaisir à manger ? Beaucoup de questions qui se sont additionnées au fil des mois à celles que je me posaient déjà sur le lien entre la nourriture, mes émotions et moi.

Beaucoup trop de personnes souffrent de maux et de maladies qui peuvent être reliés à un déséquilibre alimentaire (sous entendu une alimentation non adaptée) : obésité, hypertension, maladies dégénératives, auto-immunes, syndrome métabolique, troubles cardio-vasculaires,…la liste est longue et continue d’augmenter au fur et à mesure des recherches médicales et scientifiques.

  • Commencer à se réconcilier avec la nourriture est un début, pas une finalité !

Il est évident à mes yeux que si l’on ne se réconcilie par psychologiquement et émotionnellement avec ce que l’on mange, se nourrir sainement est mission impossible sur le long terme, ou bien vécu dans une grande souffrance et contrôle de soi (ainsi que tous les aspects négatifs que cela entraîne).

Mais lorsque l’on recommence à gagner en liberté et ne plus être esclave de compulsions alimentaires, de « besoins » à assouvir comme un addict en manque de sa dose, je crois également qu’il est temps de se poser des bonnes questions pour migrer en douceur vers une alimentations plaisir et santé, qui va nous permettre de rayonner d’énergie au quotidien.

Tu seras peut-être également intéressé par mon article :  Lorsque l'hyperempathie et ma sensation de vide intérieur me pousse à (trop) manger ?

C’est dans cette optique que j’ai commencé à suivre des cours en nutrition. De la compréhension des besoins cellulaires en nutriments, des différents types de métabolisme, en passant par l’étude de la glycémie ou encore de l’équilibre acido-basique, je pars pour plusieurs mois de formation sur le thème de l’alimentation santé.

  • Mes souhaits sur le devenir de mon blog, pour moi et aussi pour toi

Depuis la création du blog, j’ai beaucoup centré celui-ci sur mon parcours : l’évolution de mes habitudes alimentaires, de mon ressenti émotionnel vis à vis de mon poids ou de certains aliments, mais je me rends compte que j’ai donné peu de conseils pratiques. Je voulais, dans un premier temps, expliciter mon raisonnement et mes traversées pour illustrer ma démarche. Aujourd’hui, je vois les choses différemment. Neuf mois et 10 kilos en moins plus tard, j’ai davantage de recul et les idées plus claires et structurées.

Est ce que j’ai résolu tous mes problèmes et conflits avec la nourriture ? Absolument pas, sinon ça ne serait pas drôle (tu le découvriras dans mon prochain bilan mensuel). Entre mon expérience professionnelle en développement personnel, mes lectures et mon cheminement dans cette aventure, je pense qu’il est temps désormais de réorienter mon blog en te donnant également plus d’outils concrets pour t’aider et t’accompagner dans ton parcours de perte de poids et de réconciliation avec la nourriture. Bien sûr, mon parcours sera toujours présent sur mon blog, notamment dans mes bilans mensuels. Tu pourras donc toujours suivre mon évolution et mes traversées ! (Et puis j’adore te raconter ma vie, alors pourquoi m’en priver ?)

Aussi, si tu as des interrogations, si tu rencontres des obstacles ou que tu te sens tout simplement perdu et que tu ne sais pas comment ni par où commencer, laisse moi un commentaire à la fin de cet article. Connaître ton ressenti et tes besoins m’est essentiel pour mieux rédiger mes prochains articles et ainsi permettre à ce blog de t’épauler dans ta démarche et ton cheminement personnel.

Partager l'article
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
    2
    Partages
  • 2
  •  
  •  
  •  
  •  

Laisser un commentaire

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.