Mes bilans mensuels

Encore un kilo d’envolé en ce septième mois sans régime

Un mois de plus à ajouter au compteur et des prises de conscience s’amorcent peu à peu. Je commence à sentir que cette transformation physique change ma perception de la vie de façon plus globale. Et je dois dire que même si ce n’est pas facile tous les jours (tu sauras pourquoi en lisant cet article jusqu’au bout), je suis convaincue que je suis en train d’amorcer une étape importante. Mais d’abord, le point chiffré.

Bilan de ce septième mois : encore 1 kilo qui s’envole !

Poids : -1.1 kg

Tour de taille : +0.5 cm

Tour de hanches : -1.5 cm

Tour de cuisses : +0.5 cm

Tour de bras : -1 cm

perdre du poids rapidement une erreur

De l’évolution dans ma relation avec la nourriture, et pas seulement !

Ce mois-ci a été riche d’une multitude de petites prises de conscience à propos de mon quotidien, et surtout, j’ai pu les relier entre elles. Au niveau alimentaire, je me suis aperçue de plusieurs choses. La première est ma différence d’énergie et d’humeur notable entre les jours où je me nourris de plats prêts et de nourritures industrielles et les autres jours, où je cuisine tout moi-même. Les jours où je choisis de ne pas cuisiner et de consommer du “tout prêt” (et je ne parle pas uniquement de fast food mais également de plats d’apparence plus équilibrés), je ne me sens pas très bien. Je suis davantage fatiguée, j’ai le moral dans les chaussettes et je suis plus “grincheuse”. J’ai même eu droit plusieurs fois à la célèbre remarque masculine : “t’as tes règles ou quoi ?”.

Je ne saurai dire à quoi cela est du exactement : présence d’addictifs alimentaires, goût plus fade que mes petits plats maison, une autre raison ? Je ne cherche pas de coupable. Cela m’a fait prendre l’importance de faire ma propre cuisine et je suis loin d’être une fanatique en la matière. Pour moi, les plats doivent être faciles et rapides à faire car je préfère me consacrer à d’autres activités. De plus, le plaisir du goût doit être présent et les plats variés. Je prends donc de nouvelles habitudes en cuisinant un maximum et en testant de nouvelles recettes.

Bilan initial de mon défi pour perdre du poids sans faire de régime amincissant et restrictifMa deuxième prise de conscience notable que je veut partager avec toi est la suivante : avant, j’avais souvent le besoin de manger jusqu’à avoir cette sensation de “trop plein” et parfois, lorsque j’avais le moral plus bas que terre, j’avais le réflexe d’acheter de quoi me faire un petit festin pour me faire plaisir. Or, au fil des mois, sans que j’essaie d’avoir le contrôle et de limiter tout ça, ces conditionnements m’ont lâché. Chouette ! Mais si ils étaient là, c’est qu’inconsciemment j’en avais besoin. Et je me suis aperçue récemment que j’avais fait un transfert. Ces comportements m’ont quittés sur la sphère alimentaires mais restent actuellement ancrés en moi, ils se sont juste “déplacés”. Aussi, je n’achète plus de “festins” mais je suis revenue à ma première passion, les livres. En réalité, j’ai réalisé qu’ado et jeune adulte, j’avais déjà cette habitude d’acheter des livres et des petits objets déco lorsque je ne me sentais pas bien. C’est seulement ensuite, quand je me suis lassée de lire pendant quelques années, que j’ai reporté sur la nourriture. Je suis donc revenue à mon schéma initial. J’ai également recréé ce “trop plein” non plus dans mon estomac après le repas mais dans mon appartement. Je ne suis pas de nature ordonnée, mais depuis quelques mois, je me suis littéralement laissée envahir.

Etre plus attentive à ma façon de me nourrir me permet donc de construire au fil des mois une relation plus saine avec la nourriture. Toutefois, les schémas qui perturbaient celles-ci ont, semble-t-il des causes plus anciennes. Aussi, je me rends compte une nouvelle fois que perdre du poids n’est pas juste une affaire de régime si l’on veut instaurer l’équilibre dans sa vie. C’est bien plus large et profond que cela. Laisse moi un petit commentaire pour me donner ton avis sur le sujet 🙂

Partager l'article
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
    7
    Partages
  • 7
  •  
  •  
  •  
  •  

2 thoughts on “Encore un kilo d’envolé en ce septième mois sans régime

  1. Bonjour, je découvre ton blog aujourd’hui au cours d’une démarche du “mieux vivre son rapport à la nourriture”.
    J’adhère complètement à ce constat que notre niveau émotionnel joue une part prépondérante dans notre rapport à la nourriture. Y a pas à tortiller : quand on est bien dans sa tête, on ne se réfugie pas dans la mal-bouffe, et du coup, on se sent mieux dans son corps!
    Ma mère avait pris 20 kg durant mon enfance, et c’est en faisant une psychanalyse qu’elle a compris beaucoup de chose sur sa vie, et par la même retrouvée sa ligne!
    Quant à moi, j’ai toujours eu horreur des régimes, préférant me risquer à garder 3-5 kg disgracieux que dans prendre une dizaine après un régime. Mais comme tout le monde, j’ai fini par succomber à la facilité de suivre des conseils de diététicien via un groupe bien connu que je ne nommerais pas, très branché restriction et complément alimentaire (phytothérapie). Du coup, 2 “programmes” avec eux, 2 effets yoyo.
    Ta démarche me plait beaucoup et m’inspire pour me replonger dans mon challenge: manger sainement sur le long terme pour faire du bien à mon corps et mon esprit! Le tout biensûre sans régime mais en suivant à mon rythme mon désir de manger plutôt végétarien.

  2. Bonjour Cécile,
    Je te remercie beaucoup pour ton témoignage. On dissocie beaucoup trop le corps et l’esprit, à tort ! Je suis ravie de lire que tu te replonges dans ton challenge personnel et je te souhaite une belle réussite 🙂

Laisser un commentaire